Accueil > Dites-le > En local

Pays d’art et d’histoire de Billom

Les Pays d’art et d’histoire c’est aussi un réseau. Celui d’Auvergne, est particulièrement actif et les territoires, parfois, proposent des thématiques communes.
Venez, vous aussi, au cours d’un circuit découvrir les Pays d’art et d’histoire voisins...

Dimanche 16 octobre 2022 à 10 h 30 « Fontaines, masques et mascarons »
Brioude - mairie

Les Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté, de l’Agglo d’Issoire et du Haut-Allier vous proposent un circuit pour partir à la découverte de l’histoire des fontaines. Édicule emblématique et support pour la sculpture, venez découvrir les fontaines, masques et mascarons, tous plus étonnants les
uns que les autres.
Circuit gratuit, en voiture individuelle, parcours d’une durée de 8 h. Pique-nique tiré du sac. Possibilité de ne suivre qu’une partie du parcours.

En novembre 2019, le Conseil National des Villes et Pays d’art et d’histoire a renouvelé et étendu le label Pays d’art d’histoire de Billom Communauté. Ce sont à présent les 25 communes du territoire qui détiennent ce label, extension du label Pays d’art et d’histoire, détenu par l’ancienne communauté de communes de Billom Saint-Dier depuis 2010.
Ce label est attribué par le ministre de la Culture, après avis du Conseil national des Villes et Pays d’art et d’histoire. Il qualifie des territoires qui, conscients des enjeux que représente l’appropriation de leur architecture et de leur patrimoine pour les habitants, s’engagent dans une démarche active de connaissance, de conservation, de médiation du patrimoine, de soutien à la création et à la qualité architecturale et à l’amélioration du cadre de vie.
Les Villes et Pays d’art et d’histoire s’engagent à développer une politique culturelle autour de l’architecture et du patrimoine. Ils constituent un réseau national de plus de 200 villes et pays.
22 d’entre eux sont situés dans la région Auvergne-Rhône-Alpes et 7 dans les frontières de l’ancienne région Auvergne.

Billom Communauté, du val d’Allier aux premiers contreforts du Livradois-Forez

Le territoire du Pays d’art et d’histoire s’étend au périmètre de la Communauté de communes,regroupant 25 communes et 25 000 habitants. Il associe trois types de paysage : le val d’Allier, la plaine de la Limagne des buttes et les premiers contreforts du Livradois-Forez. De cette diversité naissent des paysages de transition situés entre 350 et 780 m d’altitude. De nombreux vestiges révèlent une occupation humaine depuis le Paléolithique. Les voies de communication que constituaient l’Allier et la Via Agrippa, sont sans doute à l’origine du développement castral et monacal des alentours.

Le label Pays d’art et d’histoire s’inscrit totalement dans la stratégie de valorisation patrimoniale et de développement culturel de la collectivité. Il est aussi une reconnaissance de la politique patrimoniale que mène Billom Communauté depuis plusieurs années.
Ce projet et la politique d’action qu’il suscite constituent un levier essentiel pour des actions touchant particulièrement au cadre de vie et à la qualité de vie. La redécouverte des richesses patrimoniales doit également inciter les habitants à se réapproprier leur territoire et à devenir ambassadeurs de leurs lieux de vie.
C’est pourquoi un projet culturel et de médiation est mis en oeuvre par le Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté pour valoriser le patrimoine dans ses multiples composantes et sensibiliser à la qualité architecturale, urbanistique et paysagère, avec l’appui du ministère de la Culture.

Des objectifs

1 - Valoriser le patrimoine naturel et promouvoir la qualité architecturale

Le Pays d’art et d’histoire vise en priorité à valoriser le patrimoine et promouvoir la qualité architecturale. Pour cela, son projet se décline en 4 axes :

- Approfondir la connaissance des patrimoines de l’ensemble du territoire
Diagnostic et veille patrimoniale, développement des partenariats avec l’université, les Pays d’art et d’histoire environnants ou susceptibles de porter une thématique commune, Le Parc Naturel Régional du Livradois-Forez, le CAUE, des architectes …

-  S’impliquer dans les politiques de protection du patrimoine et de réhabilitation urbaine
L’équipe du Pays d’art et d’histoire s’impliquera dans les politiques de restauration du patrimoine et de réhabilitation dans les centre-bourgs et dans la ville centre. Elle accompagnera la création de nouveaux sites patrimoniaux remarquables (SPR) et s’attachera à la promotion de l’architecture contemporaine.

- Accompagner et médiatiser les projets de protection et de mise en valeur du
patrimoine naturel

Billom Communauté s’est dotée de compétences en matière d’aménagement de l’espace, de protection et de mise en valeur de l’environnement.
Les projets portés par le Pays d’art et d’histoire pour les dix ans à venir vont se structurer autour des paysages et de la nature, axes principaux et marqueurs essentiels du territoire. Les paysages sont le reflet de l’activité humaine et proposent une variété infinie de thématiques qui, sous diverses formes, peuvent être exploitées.

2 - Sensibiliser tous les publics

Les habitants
Des actions de sensibilisation (visites, ateliers, conférences) permettent aux habitants d’être acteurs à part entière de la mise en valeur du patrimoine et de la promotion de la qualité architecturale.

Le Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté, s’engage à :

- Sensibiliser les habitants à la qualité de l’environnement architectural, urbain et paysager du territoire.
- Développer des actions de médiation sur l’ensemble du périmètre pour donner des clefs de compréhension aux habitants.
- Animer l’architecture et le patrimoine sur l’ensemble du territoire par la création de visites des communes, la circulation d’expositions et la création d’actions spécifiques en partenariat avec des structures reconnues.
- Promouvoir les projets et actions de Billom Communauté en termes de patrimoine

Le public touristique
Un programme de visites découvertes est mis en place, conçu à l’attention des visiteurs individuels. Des visites générales et thématiques sont proposées à l’initiative du Pays d’art et d’histoire à heures fixes, notamment en période estivale et pendant les vacances scolaires. Un programme spécifique et adapté est aussi organisé pendant le temps des vacances pour le jeune public. Des visites sont proposées aux groupes sur réservation, tout au long de l’année.

Le jeune public
Le Pays d’art et d’histoire crée de manière récurrente des ateliers de l’architecture et du patrimoine. Les ateliers s’adressent aux élèves de la maternelle à la terminale. Le local patrimoine, situé rue des boucheries, au coeur de la cité ancienne de Billom, est spécialement aménagé pour recevoir un groupe d’une quinzaine d’élèves. Il est équipé d’un matériel éducatif approprié. Le médiateur du patrimoine intervient aussi directement dans les classes.
Le Pays d’art et d’histoire travaille en partenariat avec les enseignants, facilite la rencontre des jeunes publics avec les oeuvres architecturales, développe leur pratique artistique et culturelle sur l’ensemble du territoire.

Le Pays d’art et d’histoire intervient aussi pour des cycles patrimoine auprès des 0-3 ans. Il met pour cela des ateliers spécifiques,en partenariat avec le Relais Petite Enfance et le multi-accueil « Les Pitchouns ».
Des ateliers fonctionnent aussi à l’attention des jeunes, hors temps scolaire, durant les vacances.

Des atouts

Un personnel qualifié

Le Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté est constitué d’une équipe de professionnels qualifiés dans le domaine de l’architecture et du patrimoine.
Le service est dirigé par un animateur de l’architecture et du patrimoine qui travaille avec l’ensemble des services intercommunaux, établit des collaborations avec les acteurs culturels et touristiques. Il coordonne les projets et actions de médiation au sein du service et fait la promotion des actions et du patrimoine.
Un médiateur du patrimoine a en charge le développement du service éducatif, l’accueil des groupes scolaires et du jeune public individuel. Il initie des ateliers du patrimoine pédagogique et ludique à partir d’outils et de mallettes conçus spécifiquement pour parler du patrimoine aux plus jeunes. Le service éducatif est en pleine croissance, et l’originalité, la pertinence et la qualité des interventions sont aujourd’hui reconnues par les établissements scolaires du territoire.
Le médiateur du patrimoine est en permanente recherche de nouvelles thématiques, nouveaux ateliers et matériel pédagogique. Il intervient dans toutes les communes. Il est accompagné dans sa mission par un enseignant en mission détaché, qui permet au service éducatif du Pays d’art et d’histoire d’être au plus proche des programmes scolaires de l’éducation nationale, et de toujours apporter une approche supplémentaire et transversale aux élèves.

Une communication unifiée

Les publications sur l’architecture et le patrimoine et la signalétique sont conçues conformément à la charte graphique définie par la direction générale des patrimoines pour le réseau des Villes et Pays d’art et d’histoire, afin d’offrir une communication unifiée sur le territoire national.

La convention Pays d’art et d’histoire

Cette convention est signée pour une durée de dix ans entre l’État, ministère de la Culture et de la Communication représentée par le préfet, Monsieur CHOPIN, le Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté, représenté par son président Gérard GUILLAUME.

A l’issue de ces dix ans, le Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté, dressera, en compagnie de Marc DROUET de la DRAC, le bilan de sa mise en oeuvre et propose de nouvelles orientations pour son renouvellement.
Les actions prévues dans la convention sont développées en étroite collaboration avec la direction régionale des affaires culturelles. Le Pays d’art et d’histoire de Billom Communauté, s’engage à communiquer chaque année à la direction régionale des affaires culturelles et à la direction générale des patrimoines le bilan des activités menées dans le cadre de la convention.
Une commission de coordination préparée par l’animateur de l’architecture et du patrimoine, se réunira au moins une fois tous les deux ans sur convocation du président de la communauté de communes afin d’établir le bilan des actions, d’étudier les projets nouveaux et de décider des moyens à mettre en oeuvre pour les réaliser.