Accueil > Accueil

L’avis des lecteurs

Vous êtes un lecteur du webzine, dites-nous ce que vous en pensez !
Vous pouvez aussi proposer des sujets, envoyer des informations...

Vous aimez le webzine ? Vous pouvez le dire !


Bonjour, Cet endroit de la France m' interesse avec tous ces vieilles histoires, sa nature. J' habite dans une île suédoise dans l' archipel de Stockholm et je suis engagée dans l' histoire de cette région avec ses 300 églises médiévales et de la patrie suédoise. En même fois je trouve que votre patrie française est plein de vieilles histoires et légendes que je veux apprendre. Sincèrement

Quel plaisir de lire chaque semaine le webzine. Toujours des articles de fonds passionnants et des informations intéressantes. Ce matin j'ai suivi la visite de l'église de Glaine-Montaigut. , avec un guide passionnant et passionné Merci de l'avoir signalé

Mercredi...la newletter arrive...Chic !!! que se passe-t'il ce week-end ? qu'allons nous choisir dans toutes ces activités ? Vraiment sympathiques ces informations !!! Merci ...

Bonjour, bien que bourguignon, j'aime beaucoup le Livradois-Forez, remarquablement mis en valeur par Escout'moi voir. Je fais aussi de la généalogie et j'ai trouvé dans le registre de Courpière le récit inhabituel d'un décès en 1725 qu'on pourrait intituler : "bien avant Rimbaud, un dormeur du val à Courpière". Un jeune monsieur âgé de 25 ans ou environ, bien facié, se nommant Bellecour, se disant originaire du côté de Nevers, et avoir son père et sa mère ; après avoir passé quelques jours chez Mrs Chamerlat au domaine de la Sagnie dans cette paroisse de Courpière, vint se promener en cette ville de Courpière le seizième du présent mois d'août, y coucha, et le lendemain dix septième dudit mois, il reprit le chemin dudit lieu de la Sagnie environ deux heures après midy en passant du côté de la Croix de Mayet et ayant fait environ cinq cent pas de la dite ville, il dit à sieur Gilbert de Montmeau qui l'accompagnait qu'il pouvait s'en retourner parce qu'il voulait dormir. En effet, le dit sieur Bellecour se coucha sur le gazon près d'une chenevière en allant à la Croix de Mayet et s'endormit ; quelque heure après le sieur prieur Chamerlat vint le chercher à la ville, le sieur de Montmeau le conduisit où il l'avait laissé et y étant, ils trouvèrent le dit sieur Bellecour mort ; son corps fut porté dans l'hôpital de cette ville de Courpière où il demeura exposé jusqu'au lendemain 18 qu'il fut conduit à l'Eglise et ensuite enterré dans le cimetière de la paroisse, en présence de Jean Chatagnier maître charpentier et de Simon Rahon maître tailleur d'habits de la ville. Delafuste, curé.

|