Escoutoux.net... jusqu’au Soleil Levant !

Surprise ce matin : un couple de Japonais débarque à la ferme avec une jolie voiture de location (une C4 pour ne pas vanter les mérites des voitures Citroën !...)

Ayant à la main une documentation complète, ils me demandent s’ils sont bien à la Ferme des Supeyres qu’ils ont découverte sur le net, grâce au webzine Escoutoux.net !!! Les présentations sont rapides mais néanmoins très professionnelles : parlant un peu de français et un peu plus d’anglais, c’est grâce à une feuille photocopiée (vous savez, un peu à la façon dont les sourds-muets vous abordent dans le métro pour quêter votre soutien...) que j’apprends l’essentiel :

"Bonjour ! nous importons le fromage français pendant onze années au Japon. Nos clients sont des hôtels et des restaurants de Sapporo. Il y a deux millions de personnes à Sapporo. Nous avons également un magasin de fromages.
Nous sommes très heureux de vous présenter à nos clients par notre site web : http://www.cheesemarket.jp.
Merci !
"

C’est signé de M. et Mme Yamamoto, Tomoshi et Minako pour les intimes : ce que nous sommes rapidement devenus !

Franchement, ça m’en a bouché un coin ! Trouver une petite ferme comme la mienne en venant du Japon, passer la nuit précédente à Saint Anthème et venir par les petites routes du Col des Supeyres, tomber sur la ferme du premier coup sans se planter, bref, ya que des Japonais pour réussir un truc pareil !

Bon, du coup, ils ont passé la matinée à suivre la fabrication de tommes, puis ils ont accepté avec enthousiasme d’aller voir les vaches au fond des Reblats en appréciant à sa juste valeur le "hiking in de wild" en sautant de pierres en pierres sur le ruisseau et en dégustant les herbes des pâturages qu’ils ont reconnues sans hésitation : "Oh ! fenouil" ! et c’en était effectivement, du fenouil des Alpes qui donne aux fromages d’ici ce bon goût de flore de montagne. Ils sont tout aussi incollables sur les races de vaches et connaissent le milieu du fromage comme leur poche ! Avec tout ça, plutôt joyeux drilles : il fallait voir Tom (Tomoshi) faire la chasse aux mouches dans la fromagerie, tapette à la main, genre tournoi de badmington !

Bon, je ne sais pas combien de fromages prendront le chemin du Japon mais en tous cas, j’ai apprécié cette visite et passé un bon moment, tout en étant assez flatté d’avoir été ciblé par ces importateurs !

Allez voir leur site : il faut passer par un système de traduction type Google, mais ce n’est pas inintéressant. Ils restent assez axés autour des fromages industriels et j’ai bien fait de passer ma matinée à insister sur les spécificités des fromages fermiers !

PS : l’incroyable réactivité japonaise fait que je peux illustrer ce post d’une photo que je viens de recevoir de Tom !
PPS : autour du cou, un joli essuie-mains de là-bas, cadeau souvenir...

Incroyable, mais vrai, un couple de Japonais arrive juqu’à La Ferme des Supeyres guidés par escoutoux.net...

Voir en ligne : Lire la suite de l’article sur le blog de La Ferme des Supeyres