Accueil > Sortir > Voir

Eglise Saint-Jean du Passet

Visite guidée de l’exposition Carnets de bal de Delphine Ciavaldini, avec un médiateur du Creux de l’Enfer, à l’église Saint-Jean du Passet, de 11 h à 12 h, les :

- samedi 29 mai 2021
- samedi 19 juin 2021
- vendredi 16 juillet 2021
- vendredi 30 juillet 2021
- vendredi 13 août 2021
- vendredi 27 août 2021

L’artiste Delphine Ciavaldini a été invitée à mettre en résonance deux lieux de patrimoine que tout semble pourtant opposer : d’un côté le Château d’Aulteribe, petit joyau à l’écart de la ville, dans son écrin de verdure, et de l’autre l’église Saint-Jean, surplombant la vallée des usines, à Thiers, ancien fleuron de la production coutelière. C’est à travers la thématique du bal que Delphine Ciavaldini a décidé de faire le lien entre ces deux sites patrimoniaux, comme un événement à portée universelle, une célébration des émotions qui ont pu habiter ces lieux.
À travers la mise en scène des espaces qu’elle a choisis, Delphine souhaite saisir la magie du moment et l’intemporel merveilleux. Pampilles, rubans, fauteuils au velours élimé, anciens abreuvoirs à oiseaux en verre, objets en suspension ou posés dans les salles du château et sous les voûtes de l’église Saint-Jean cristallisent l’expérience de la célébration.
La musique l’accompagne : elle est composée par Ben Foskett et jouée par l’Ensemble Hélios comme une réminiscence des partitions de George Onslow, compositeur du 19ème siècle, lié à l’histoire du château d’Aulteribe.
Un partenariat entre le Creux de l’enfer, le Château d’Aulteribe, où l’exposition est aussi visible, et la Communauté de Communes Thiers Dore et Montagne.

Renseignements au 04 73 80 26 56.

Troisième paroisse de Thiers, l’église Saint-Jean était autrefois une église fortifiée, accolée à son cimetière pittoresque du même nom. Bouches à feu, meurtrières et fortifications sont au rendez-vous. Mais si le site servait à la défense de la ville, encore au XVIIe siècle, l’église était également un lieu cultuel ouvert au public, jusqu’à la fin des années 1970 et totalement fermée en 1986. Replongez dans l’histoire de l’église Saint-Jean du Passet et de son cimetière, le "père Lachaise auvergnat".