Pompe aux pommes ou tarte à la bouillie ?

Difficile de départager les tenants de la "pompe aux pommes" et ceux de la "pompe à la bouillie" ("flaca gogno", comme on dit à Escoutoux). Ce débat dure depuis la nuit des temps, et Dieu sait si le temps ne compte pas à Escoutoux... Malgré une campagne acharnée, on n’est pas parvenu à les distinguer. C’est du 53-47, ou quelque chose comme ça !

Dans les bonnes maisons, et notamment à l’occasion des batteuses, on préparait au moins une pompe de chaque spécialité, et les petits gourmands goutaient à chacune d’elles...
(Recettes pour 8 personnes)

Pompe à la bouillie

  • 125 g de pâte brisée (ou feuilletée)
  • ½ l de lait
  • 80 g de maïzena
  • 150 g de sucre
  • 1 gousse de vanille
  • 1 oeuf

Délayer la maïzena dans un peu de lait, puis faire bouillir le reste du lait avec la gousse de vanille.
Verser le lait bouilli sur la maïzena petit à petit en fouettant afin de faire un mélange homogène.
Foncer (tapisser) un moule à tarte avec la pâte brisée (ou feuilletée), et réserver un peu de pâte.
Verser la bouillie dans la tarte.
Avec le reste de pâte, découper et déposer 3 ou 4 bandes de 1 à 2 cm sur la garniture.
Dorer avec 1 oeuf battu. Cuire à four chaud (6/7) pendant 30 mn.

Pompe aux pommes

  • 250 g de pâte feuilletée ou brisée
  • 500 g de pommes de comte (ou autre, on peut aussi bien utiliser de la Reinette, voire de la Golden)
  • 100 g de sucre en poudre
  • 1 oeuf
  • 1 pincée de cannelle

Foncer (tapisser) un moule à tarte avec la moitié de la pâte, en laissant déborder de 1cm tout autour.
Eplucher les pommes puis les couper en quartiers, les mettre dans la tarte, sucrer avec les 100g de sucre en poudre. Saupoudrer la cannelle puis recouvrir le tout avec le reste de la pâte.
Souder les bords de la pompe avec le débord inférieur, puis dorer avec l’oeuf battu. Faire un trou au centre de la pompe (cheminée).
Cuire à four moyen pendant 3/4 d’heure.

En bref, c’est délicieux...