Drôle d’odeur

"L’argent n’a pas d’odeur, mais la pauvreté en a une", cette phrase de Paul Léautaud est la première d’un article publié par le journal Le Monde et qui relate les déboires d’une famille chassée du Musée d’Orsay pour… mauvaises odeurs. Cette histoire rapportée par un bénévole du mouvement ATD est celle d’un couple et de leur môme de 10 ans qui déambulaient avec lui au milieu des toiles de maîtres. Un peu de culture, de beauté, de poésie pour égayer le quotidien. Et puis patatras… un gardien arrive, les prie de sortir, des "visiteurs s’étant plaint de leur odeur ". Le type d’ATD, prend leur défense, objecte que l’on ne peut interdire aux pauvres de visiter le musée, que personne n’a rien dit, que … Au final, quatre cerbères zélés entourent la famille et la prient de sortir. Et les voilà sur le trottoir. Au musée, on se dit "peiné par cet incident et regretter la maladresse des agents". Maladresse, on a le sens de l’euphémisme au Musée d’Orsay à défaut d’avoir un brin d’humanité.
Dites-moi, qui sent vraiment mauvais dans cette histoire ?


JLG