Les Affreux
Mercredi 11 mars 11:00-12:00
St-Amant-Roche-Savine

Les Affreux


La Cie La Trouée présente un spectacle de marionnette, ombre et musique adapté de l’album jeunesse de Wolf Erlbruch : Les Cinq Affreux paru aux Éditions Milan. St-Amant-Roche-Savine mercredi 11 mars 2020 à 11 h.

La compagnie La Trouée voit le jour en 2013, sur la commune de Job, à proximité d’Ambert (63), ville qui a accueilli un festival de marionnettes pendant une quinzaine d’année. Les choix artistiques de la compagnie, orientés vers la création de spectacles pluridisciplinaires, sont confiés à deux artistes, Juliette Belliard, comédienne/marionnettiste, et Pierre Bernert, musicien / marionnettiste.

Depuis 2008, ils se retrouvent ensemble sur le plateau en tant qu’interprètes sous la direction d’Antonin Lebrun, avec la compagnie Les Yeux Creux (Brest).
Tous deux ont également fait parti du Collectif Grand Réservoir (Marionnettes et Débordements), accueilli régulièrement par différentes structures : le Festival de Charleville-Mézières (08), la commune d’Amblie (14), le FJEP de St-Amant R-S (63), la Cie Ches-Panses-Vertes d’Amiens (80), la cie l’Hiver Nu en Lozère (48), le Théâtre pour Deux Mains à Nantes (44)... http://lecollectifgrandreservoir.blogspot.fr/

Riches de leurs expériences avec d’autres compagnies, ils ont envie de créer aujourd’hui leurs propres spectacles en alliant leurs spécificités respectives. Ils veulent continuer d’explorer l’immense territoire du théâtre, de la marionnette et des formes animées, de la musique, de la matière et des mots, pour créer des ouvertures, des rencontres, s’ interroger, sortir des sentiers battus et des concepts normatifs.
Ils s’adressent à tous les publics.
Le coup de cœur pour l’album jeunesse Les Cinq affreux mènera à leur première création.

L’HISTOIRE
Un crapaud, un rat, une araignée et une chauve-souris, se réu- nissent comme à leur habitude sous un pont et se plaignent de leur laideur qui fait fuir tout le monde... Ils sont de mauvaise humeur et se lancent des réflexions acerbes. Rien ne va. C’est alors qu’arrive la hyène, la cinquième des affreux, qui en leur jouant de la musique leur fait oublier leurs tracas. Tous suivent son exemple, et s’en donne finalement à cœur joie. Le crapaud, lui ne sait pas jouer de musique, mais sait faire... des crêpes ! Il n’en faut pas plus aux cinq affreux pour trouver l’idée du siècle : monter une crêperie avec orchestre. Après un début difficile, où ils ne voient personne venir, ce sera finalement un succès, et leur laideur sera oubliée face à leur générosité.