De la monodie grégorienne à la polyphonie de la Renaissance

C’est à un concert singulier que vous pourrez assister le samedi 21 mai 2022, à 20 h, en l’église Saint-Michel de Sauviat.

Le septuor vocal Divins Propos du conservatoire de Thiers, dirigé par Olivier Céroni, vous propose un voyage en costumes à travers un patrimoine musical méconnu : le chant sacré au Moyen-Âge.

Avec ces sept chanteurs passionnés, nous partirons de la magie hypnotique des chants grégoriens pour arriver, au gré de quelques explications simples, aux magnifiques pièces sacrées du 16ème siècle. Une soirée rare à laquelle vous êtes conviés.

Libre participation au profit de la protection des vitraux.

C’est en 2002 que Divins Propos voit le jour.

Cet ensemble revendique dès sa création une identité marquée. Il s’agit de proposer une musique vocale de qualité avec un effectif adapté à la période de la Renaissance. L’envie pour les sept membres d’explorer les musiques sacrées ou profanes de cette période, l’interprétation et la prononciation du français et du latin de l’époque oriente tout d’abord le répertoire vers les chansons polyphoniques de la Renaissance française, avec toute la rigueur que confère cette spécialisation et tout l’enthousiasme qu’exige la passion.

Les membres, tous choristes confirmés, souhaitent exprimer à un ou deux par voix leur passion de la musique vocale. L’ensemble labellisé "Cluny 2010" a déjà pu faire sonner les acoustiques de lieux comme les églises Saint-Genès et Saint-Symphorien de Thiers, le Prieuré de Saint-Germain des Fossés, l’église de Sauxillanges, la Cathédrale du Puy, l’église de Vollore et d’autres encore. Invité au festival La Pamparina de Thiers lors de l’édition 2003, présent aux Fêtes du Roi de l’Oiseau au Puy en Velay en 2005 et 2007, aux Fêtes médiévales de Pérouges en 2006 et 2009, invité au Festival du Pays des Couzes en 2013, ou encore dans les jardins du Château de la Chassaigne pour la Fête des jardiniers ou du Château de la Barge, du Château de la Chaux Montgros et de Saint Saturnin pour les Journées du Patrimoine, Divins Propos montre chaque fois une nouvelle facette en intervenant dans un jardin ancien ou une cour intérieure de la Renaissance, trouvant ainsi une autre forme d’authenticité.