Le Carnet de Cédric... I

Carnet de voyages de Cédric Vallas, artiste de spectacles équestres, en tournée avec Zingaro...

Suite à la proposition de notre webmaster préférée, je viens m’ immiscer dans une rubrique d’ "Escoutoux V’ La", et partager avec vous ma vie de bohème...

Alors, pour commencer, je m’ appelle Cédric VALLAS, j’habite sur la commune d’ Escoutoux. Vous avez pu d’ailleurs découvrir le reste de ma famille sur "Escoutoux v’la" car ce sont mes parents qui gèrent "Les Gîtes de La Bessonerie".
Je travaille professionnellement dans le milieu artistique depuis 1996, ce qui m’a permis de tester pas mal de disciplines (arts équestres, arts de la rue, cirque et accrobatie, théâtre, cascade, voltige équestre, etc...), de rencontrer pas mal de gens, et de trainer mes "gaudillots" dans pas mal d’endroits (France, Europe, Canada,...).

Voila donc l’idée !...
Vous faire mettre vos basket et battre le pavé à mes côtés, virtuellement en tout cas, à travers un "carnet de voyages".

Donc pour se mettre rapidement en situation :
je travaille sur "BATTUTA", dernière création du Théâtre Equestre ZINGARO dirigé par BARTABAS.
La création de ce spectacle a eut lieu durant l’ hivers 2005/2006 sur notre lieu de résidence parisien au Fort d’ Aubervilliers (93).
Depuis, une première tournée d’été ainsi qu’un hiver de représentation se sont enchaînés, et nous sommes aujourd’hui bien avancés dans notre seconde année de tournée d’été. Alors petit retour en arrière pour démarrer ce carnet de route ; bon voyage...
 

  1. PARIS (la création)
    Théâtre Equestre ZINGARO / Fort d’ Aubervilliers (93)
    "La Création de BATTUTA"
    Six mois, c’est la durée de création pour BATTUTA (comme les créations précedentes d’ ailleurs).
    Six mois intenses de propositions, d’essais, de travail, et de tension ou de pression aussi un peu... mais en fait être sur son lieu de "résidence", c’est aussi vivre et partager une sorte d’ émulsion qui permet d’ avancer naturellement.
    Un temps pour chacun à prendre ses marques et rencontrer les autres...
    Ce qui caractérise cette période :
    - la rencontre ou des retrouvailles entre collègues
    - la vie de troupeaux des chevaux argentins, et rencontrer également chaque personnalité.
    - l’ émulsion de création : des propositions, une mise en scène, l’impératif de rythme, une grande attention et des répétitions, et enfin trouver son personnage qui sur scène pourra nous "nourrir" quotidiennement durant toute cette période de BATTUTA. 
    -----
  2. ISTANBUL (Turquie)
    "Première sortie de BATTUTA de son cocon."
    Ce fut un voyage de rigueur et d’originalité de par les moyens de transport, et la destination qui pour une première sortie est un véritable dépaysement culturel.
    Ce qui marqua cette période :
    - Comment sera reçu BATTUTA ? (Pas de repère car première ville, avec une culture et des traditions différentes)
    - Pays fortement religieux et quelques images du spectacle particulières (femmes à trois seins, cochon égorgé, etc (pour de faux évidemment !))
    C’ EST REUSSI !... nous pourrons profiter de la splendeur des mosquées et de cette ville mythique...
  3. AVIGNON
    ZINGARO s’est régulièrement produit lors du Festival d’ Avignon et apparement BATTUTA était impatiemment attendu pour la première ville de tournée en France...
    Ce fut aussi le lieu choisi pour faire la prise de vue du spectacle, qui ajoutée à ce qui avait déjà été filmé durant la création, va permettre de réaliser le DVD de BATTUTA.
    La période à été caractérisée par :
    - Attention !! public averti, exigent, pas facile...
    VERDICT : YES !!
    Très bon accueil pour BATTUTA avec " la joie de retrouver un spectacle plein de vie, de folie, de joie et de liberté "
    ... malgré une chaleur accablante (cf photos)...
  4. NAMUR (Belgique)
    Le théâtre s’ est installé au pieds de la Citadelle à l’ orée des bois ... et des militaires en manoeuvre...
    A nouveau, un très bon acceuil nous a été offert et pas seulement du fait des délicieuses bières Trappistes Belges.
    Ce qui a marqué :
    Six mois de création, environ deux mois pour l’aventure humaine d’Istambul, un gros mois éprouvant tant physiquement que "professionnellement" lors d’ Avignon, avec Namur notre technique s’ affûte, et, mieux que ça, nos personnages commencent à bien prendre vie sur scène.
    -----
  5. LUXEMBOURG
    Ca roule... mais l’ hiver approche, le temps y est moins...
    Nous avons encore droit à un très bon accueil, mais le caractère privé de l’ opération (Comité d’ Entreprise) donne un peu l’ impression de perdre en magie du spectacle qui va commencer...
    (placement libre, horaires organisés / aux festivals ou quelques indépendants curieux en avance viennent vagabonder autour du châpiteau et du campement, etc).
  6. PARIS
    C’ est le second hiver, mais celui ci sera ouvert au public parisien.
    "C’ est un peu long pour nous autres papillons !"
    C’ est l’hiver mais "Paris restera Paris" et au plaisir d’ affûtter encore et encore nos personnages sur scène, s’ajoute celui de retrouver nos "amitiés sédentaires" et de profiter de l’ émulation de cette ville magique dans son charme, sa vie, ses activités, etc...
  7. RENNES
    C’ est reparti !!
    Une joie profonde de préparer à nouveau les convois et de reprendre la route.
    Rennes, c’est pas super loin mais les chevaux et leurs cavaliers, soigneurs sont ravis par un retour au vert avec de l’ éspace, de l’herbe à brouter (et aussi des crêpes !), après un hiver à la capitale. 
  8. LA ROCHELLE
    Le chapiteau a été monté dans un charmant parc arboré à dix minutes du Vieux Port ; que voulez vous de mieux ?
    du beau temps et une équipe sympa...
    et bien c’ était le cas avec l’ équipe de la Coursive.
    Et puis l’Océan, sa lumière, ses îles (Ré, Oléron...), son parfum...
  9. AVENCHES (Suisse)
    Superbe espace équestre, un théâtre antique et de nombreuses cigognes, un très bon public...
    mais moins nombreux que dans les autres villes, en particuliers les soirs de semaine.
    Eh bien oui, on avait pris l’habitude que BATTUTA soit complet bien avant notre arrivée sur place !
    Mais des fois c’ est comme ça, on ne comprend pas (?!...)
    Personnellement, je ne sais pas si c’ est la montagne, mais je me suis senti super en forme !
    D’ailleurs, les jours de repos, je les passe en altitude avec l’air pur, les grands espaces à vous donner le vertige, et les sensations extrêmes (VTT free ride !...).

    ****je parle de plus en plus de ballades, de voyages, de découvertes, c’ est vrai, mais c’ était aussi l’ une des missions de ce "carnet de voyage".
    Et puis bien qu’ aujourd’ hui calé, BATTUTA ne cesse de vivre et la relation avec nos chevaux de s’ affiner jour après jour.

    Aussi une mention toute particulière à l’équipe technique (permanents et flying) qui, comme on peut le voir sur les photos, tombe un boulot de folie, en un temps record, dans des conditions bien souvent également extrêmes, et avec lesquels en plus on se marre à notre arrivée quand tout est prêt (pas rancunier les types !) MERCI LES GARS ET LES FILLES !!

    ** On regrettera l’ annulation de ROME ... (dernière ville initialement prévue avant l’hiver 2007/2008).

    A suivre... Ced.


Voir en ligne : Contacter Cédric Vallas


Portfolio