Rompre avec l’électoralisme

Rompre avec l’électoralisme ; ne plus jouer les histrions ; ne plus laisser ses choix ou ses opinions guidés par des questions de communication et d’image ; fuir les logiques de parti ; retrouver le chemin de soi, de sa liberté de penser et de sa conviction ; s’écarter de la politique (notion médiatique) pour revenir vers le politique (notion philosophique) ; se libérer des attitudes politiciennes standard ; abjurer l’économisme ; ne plus céder face au fric ; cesser de masquer sa capitulation en réalisme ; ne plus faire du cynisme le pivot de sa pensée ; tourner le dos à la prévarication ; redonner son sens à la représentation ; regagner patiemment l’estime et la confiance ; ne plus trahir le peuple et la fonction, mais se montrer digne et responsable devant les citoyens auxquels on doit son élection : en voilà un pacte de responsabilité qui aurait une certaine gueule !


Cyril C.Sarot


Voir en ligne : L’Autrement dit, Cyril C.Sarot - La dialectique des contraires