Numéro Hors Série des Chroniques Historiques du Livradois-Forez

Bulletin de souscription au tome XII de NOTES ET DOCUMENTS… de Lucien Drouot

NOTES ET DOCUMENTS pour servir à l’histoire du Livradois, du Vallorgue et des pays de la vallée de la Dore - Tome XII de Lucien Drouot

Riche de 180 pages, le tome XII, restitue bien des points jusqu’alors inconnus de l’histoire du Livradois et des pays voisins, de la vallée de l’Ance aux régions de Courpière, Vollore et Celle sur Durolle.

Si Clavelier suscite encore bien des interrogations, la garde du prieuré de Saint-Sauveur, confiée en 1268 au seigneur du lieu, attire notre attention sur la fondation de cet établissement à propos de laquelle fut concédé une indépendance juridictionnelle importante.
Plus tardif, un arrêt du parlement de Paris, rendu en 1549, met fin à une longue procédure et donne divers renseignements sur le partage du bois de Bostigon entre le seigneur de Clavelier et celui de La Volpillière.
Si le testament original de Béatrice de Meymont, dame d’Olliergues, doit être considéré comme perdu, une copie contemporaine, certes quelque peu partielle, apporte des données particulièrement intéressantes, comme par exemple la datation de la construction de l’église d’Olliergues, la chapelle du lieu étant toujours bien en place. Ce document est complété entr’autres par un registre ce comptes, couvrant les années 1314 à 1336, qui énumère les règlements des legs, tant de Béatrice que de son mari, y compris les remboursements des dettes de celui-ci. À côté de cela, beaucoup de renseignements sont à découvrir sur la vie des habitants d’Olliergues, de La Chapelle-Agnon, de Marat etc., et jusqu’à Murat Le Quayre ! Enfin, alors qu’Étienne Baluze n’avait donné dans l’Histoire généalogique de la Maison d’Auvergne qu’une partie du testament de Bertrand de La Tour, on trouvera ce qu’il avait écarté, pourtant riche de nombreux détails, et qui permet une comparaison avec le registre.
Bien des membres de la petite noblesse livradoise se retrouvent dans une montre faite en 1394 à Riom, inscrits sous la bannière de leurs capitaines respectifs, d’Ailly, d’Allègre et Montboissier. Des notes, certaines très riches, ont été ajoutées à propos de certains d’entr’eux comme les Vallards d’Arlanc, les Pons de La Rigaudie, les seigneurs du Grippel de Marat.

-----
La tournée, on disait alors chevauchée, que fit Antoine Bohier, trésorier général des finances de France, faite en décembre 1533 et janvier 1534, apprendra bien des choses à propos des habitants de Saint-Anthême, Ambert, Sauxillanges, et autres paroisses où il se déplaça et fit enquête sur la façon dont la taille était levée. Nous sont donnés les noms des collecteurs et de certains habitants de chaque paroisse, celui des huissiers trop zélés, et le contenu des plaintes formulées, comme à Saint-Anthême, à propos du passage des gens de guerre que les habitants subirent si durement qu’ils déclaraient être prêts à payer double plutôt que de les revoir !
Alors qu’aucune notice relative aux Chaulet (seigneurs de Ravel, Aulteribe, Bélisme et autres terres) ne figure tant au nobiliaire de Bouillet qu’au dictionnaire de Remacle, malgré l’importance de cette famille, on trouvera dan ce tome XII un nombre très important d’actes divers les concernant depuis 1173 jusqu’au décès de la dernière représentante au dernier quart du XVe siècle, soit un peu plus de 60 pages. Actes divers donc : Ventes au roi, au comte d’Auvergne, hommages à l’évêque de Clermont, arrêts du Parlement, testaments, contrats de mariage, terriers, etc.
Il sera intéressant d’analyser le testament de Guillaume de Chassouneyre, paroissien de Dore-l’Église, de voir à quel point cet acte émanant d’un paysan, certes aisé, pouvait ressembler à celui d’un petit noble, notamment en ce qui concerne les donations pies.
Complétant l’hommage de Robert de Trémiolles, paroissien de Grandrif, rendu en 1301 au comte d’Auvergne, un ensemble de notes comprend entr’autres la nommée et dénombrement faite au roi en 1669, l’estimation des biens de Grégoire Thomazet, etc.
C’est un autre ensemble de notes consacré aux Constant, seigneurs du Bouchet de Vertolaye, qui fait suite à la vente du château du Bouchet par Antoine Constant à Antoine de Frédeville, gouverneur de la ville d’Ambert, qui éclaire quelques points de l’histoire de cette famille.
À propos de diverses lettres du maréchal de Turenne jusqu’alors inconnues, concernant Jean du Bouchet, des documents ont été réunis à la fois sur les deux familles distinctes Du bouchet, celle de Vertolaye dont on a pu identifier les armes, figurant d’ailleurs sans nom à l’armorial de Revel … et celle de Saint-Gervais sous Meymont. On y trouvera par exemple la nommée d’Antoine du Bouchet en 1565, faite pour le fief du Chambon de Courpière au seigneur de Montboissier,
Enfin les amateurs de curiosités trouveront un contrat pour la garde d’un troupeau de vaches … en 1394 !

Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques du Livradois-Forez
GRAHLF
38 rue du Chicot – 63600 AMBERT


Voir en ligne : Le site Internet du GRAHLF