Les crèmes hydratantes accusées d’être cancérigènes

Vous avez certainement vu ces derniers jours plusieurs articles pointant les résultats d’une étude américaine qui fait le lien entre crème hydratante et cancer. Alors avant que la polémique ne se propage et que l’on fasse l’amalgame crème hydratante = cancer, voilà à quoi s’en tenir.

Article publié sur le site de Naturavox par evydemmentbio

Origine de l’étude

Des chercheurs de l’université de Rutgers, du New Jersey (USA), l’équipe de Yao-Ping Lu et et Allan Conney ont mené, à la base, une étude qui visait à confirmer l’hypothèse que la caféine pouvait prévenir le cancer de la peau en augmentant la mort des cellules tumorales.
Ils se sont servis de crèmes hydratantes comme moyen d’application.

Méthodologie

Plusieurs fois par semaine pendant environ 4 mois, Ils ont appliqué 4 crèmes hydratantes (Dermabase, Dermovan, Eucerin et Vanicream) sur des souris glabres (sans poil) avant de les exposer à des rayons UVB

Les résultats (publiés sur Journal of investigative dermatology)

Les chercheurs ont alors constaté que l’effet cancérigène du soleil est accru par ces crèmes : la survenue de tumeurs augmentait de 69 % après l’application de crèmes alors qu’aucun changement n’était intervenu sur les souris qui n’avaient pas reçu d’application.

L’étude révèle également que l’huile minérale et le sodium lauryl sulfate seraient à l’origine de cet effet cancérigène étant donné que seules les crèmes qui en contenaient produisaient cet effet.

Les réactions des scientifiques

(...)


Voir en ligne : Lire la suite de l’article sur le site de NATURAVOX