Les Caves des Forges Delaires, La Manu

Sans une ancienne tannerie que le coutelier Delaire ouvrit, vers 1830, la forge dans laquelle il mit au point, en 1888, le procédé de forge par estampage pour la fabrication des lames de couteau. Spécialisées dans le coupe-volaille et le sécateur, les Forges et manufactures de Coutellerie J. Delaire et fils ont été une des grosses entreprises de la ville.

Au fil des années, transmise de père en fils pendant quatre générations, "l’usine hydraulique et à vapeur de Montmillant" s’est centrée sur l’activité de forge, et Georges Delaire, en 1980, a vendu l’entreprise au groupe lyonnais Anoflex, qui souhaitait intégrer une forge à sa holding pour assurer ses propres fabrications de raccords de pression pour l’automobile. Anoflex a fermé début 2005.

"La Manu", c’est aujourd’hui un lieu de concerts, sur invitations, à partir de minuit, pendant La Pamparina....

Petite visite des caves...

Portfolio