Le conte du bouc communal

Henri Pourrat

AU VILLAGE page 358 - GALLIMARD Hors série Beaux livres

Il y avait une fois une vieille fille, qui tenait chez elle un bouc de forte race, encorné et barbu à souhait. Ce bouc, on le sentait de cent pas, et il avait son renom à trois lieues à l’entour.

La maîtresse de la bête avait mis à sa porte une planche qui portait, écrit au noir de sabot : ICI LE BOUC. On y amenait les chèvres de tout le canton ; c’étaient des sous qui tombaient dans sa bourse.

Mais cette vieille fille, qu’on appelait la Toinette, aimait bien sa tranquillité. Ce train-là dérangeait sa grosse chatte blanche. Puis il lui semblait que tenir un bouc n’était pas bien séant à une demoiselle de confrérie.

Le maire le sut. Il alla la voir, lui parla. Puis il en parla aux conseillers. Il leur remontra que tout le monde avait affaire de ce bouc, qu’il avait mérité de devenir bouc communal : qu’il fallait l’acheter, même cher, qu’il rapporterait à la commune.

La Toinette tint la dragée haute. Mais enfin, au troisième jour des pourparlers, elle rabattit encore cent sous et le marché se conclut.

Le lendemain, un paysan amène sa chèvre au bouc qu’on avait mis dans l’étable du maire, et il y avait une planche plus grande, plus belle, qui portait : ICI LE BOUC DE LA COMMUNE. Mais le bouc ne fait pas plus cas de cette chèvre que d’un morceau de bois.

Le paysan, furieux, monte trouver le maire :

" Eh bien, votre bouc n’a pas seulement regardé ma bique !

- Sais-tu, les boucs de bonne race ont de ces fantaisies. Ramène-la quelque autre soir, ça lui aura passé avec la vieille lune. "

Bon. Mais deux jours après vient une vieille menant une biquette blanche, toute jeune. Puis une autre, avec une honnête chèvre rousse.

Sans faire plus de cas de celle-ci que de celle-là, ce bouc continue de manger son herbe dans la crèche.

Voilà le maire à son tour furieux.

" Ce bouc se moque de moi et de tout le conseil ! "

Et il va trouver la Toinette, plein de paroles, plein de reproches.

" Enfin, il y a quelque chose là-dessous ! Depuis que vous nous l’avez vendu, ce bouc ne regarde plus les chèvres !

- Voyez-vous bien, dit la Toinette, ça ne m’étonne pas tellement. Vous l’avez fait fonctionnaire de la commune : bien sûr, il ne veut plus rien faire. "


Voir en ligne : Le site de la Société des Amis d’Henri Pourrat