Le Carnet de Cédric... II

Carnet de voyages de Cédric Vallas, artiste de spectacles équestres, en tournée avec Zingaro... la suite !

30 octobre 2008

Salut , salut c’ est Cédric.
Vous aviez cru perdre la trace de ma roulotte !
Me revoilà sur "Escoutouvl’a" , de retour de voyages. C’ est comme ça , il faut du temps et divers paysages pour nourrir la verve de votre humble conteur vagabond !!
Alors,.. je vous avais laissés dernièrement avec l’ air pur de la campagne suisse ; après cela , toute la compagnie de Zingaro à retrouvé ses quartiers d’ hiver suite à de petites vacances éstivales pour les cavaliers et leur chevaux (pâtures 4 étoiles en région de Chantilly...)
Nous restons dans la même énergie de travail avec des repas dans la chaleur de nos caravanes après les BBQ d’ été.

HONG KONG (Chine) (février mars 2008)
C’ est vrai qu’ ils sont nombreux les Chinois ! Nous étions dans une ville très cosmopolite du fait d’ un commerce maritime d’ abord, puis ensuite à cause du "Made In HK". Salut à Christophe d’ ailleurs avec lequel j’ avais travaillé auparavant et qui est résté dans les chevaux,... les chevaux à bascule et autres chevaux de bois.
Egalement un clin d’ oeil particuliers à un ésthète, bourlingeur, aventurier, photographe, sportif, ...Marc PROGIN et en plus un vrai bon type !
Ce qui m’ a frappé en dehors de la forte densité de population ( tellement élevée qu’ ils construisent des grattes ciel à l’ aide d’ échaffaudages en bambou pour abriter bureaux, magazins, restaurants, hotels ...sur la mer ramblayée de jours en jours et de nuits en nuits !!)
-la proximité (relative bien sûr ) entre les très pauvres et les très très très très riches...
- aussi , malgré le charme des îles proches de Hong Kong, je me suis surpris à réspirer de l’ "air pur" à ... l’ aéroport Charles De Gaulle ! Ca peut vous donner une idée de la pollution de ce territoire.
En tout cas, entre les temples et les marchés typiques des nombreuses rues de HK, le chapiteau pointu a ravis les spectateurs plongés dans un univers plus intimiste que leur quotidien.
PS : HERMES notre sponsor avec le Hong Kong Jockey club, m’ a permis de faire la connaissance de deux "confrères" sellier bourrelier de cette grande maison. Apparement ils ont trouvé mes fabrications de bonne facture, un compliment qui me touche beaucoup quand on connait la qualité de travail de ces talentueux artisants. Salut à Jérôme et Vincent.

POZNAN (Pologne) Mai 2008
C ’était la plus courte présentation de BATTUTA.
Les féstivals qui nous accueillent n’ ont pas tous les mêmes moyens financiers selon les pays ; mais le Malta festival nous a reçu avec une simplicité et une dimension humaine qui mérite d’ être saluée. Le mauvais point reste la Seconde Guerre et les dictatures qui ont fait disparaitre trops de traces tant architecturales qu’ humaines et sociales.
Un super accueil, un certain charme de ces pays de l’ Est et BATTUTA toujours aussi génial à jouer.

-----

LYON (France !) Juin / Juillet 2008
BATTUTA n’ a jamais été aussi proche de mes contrées !Ce fut donc la "ville famille" où du coup le fait de jouer pour mes proches (dont notre webmaster !) m’ a donné l’ opportunité de clin d’ oeil sur scène, de richesse de jeu et d’ énergie encore plus déployées.

BRUXELLES (Belgique) Septembre/Octobre 2008
Nous sommes de retour en Belgique après Namur, malheuereusement moins longtemps que prévu : de nombreuses représentations ont du être annulées.Alors, conjoncture difficile, beaucoup de spectacles en peu de temps (Cavallia avec la famille Delgado/pignon que je salue amicalement), le Cirque du Soleil, etc ...une campagne de pub un peu juste, BATTUTA déjà reçu en Belgique ??... Qui sait ?,... Dès lors, au lieu du 16 novembre, la dernière fut le 26 octobre avec un public toujours chaleureux bien que moins nombreux. Quant à Bruxelles et ses habitants , ses bières, ses brocantes, ses rues pavées... c’ était extra. Le lieu où nous nous trouvions était plein de charme. "Tour et Taxi" de la renaisance et jusqu’ au début du XX e fut un haut lieu de stockage, dédoinage, et de transport maritime, ferrovière puis routier. Aujourd’ hui, c’ est plutôt tourné vers une politique d’ urbanisme et culturelle. Enfin, l’ architecture, le travail de ferronnerie, les briques mélées aux pavés 1900 possèdaient réèllement un charme brut tout à fait singulier. Et comme la Belgique n’ est pas très étendue, j’ ai pu aller respirer l’ air de la mer du Nord à Ostende ; et également faire un petit périple aux Pays Bas charmé par les canaux d’ Amsterdam à dos ... de vélo.

Voila la tournée d’ été qui s’ achève, et c’ est du Fort d’ Aubervilliers que je termine le récit de notre périple 2008. Décembre accueille une fois encore BATTUTA avant d’ autres déstinations qui prolongent sa durée de jeu jusqu’ en Juin 2009.
Suite du voyage au Pays du Soleil Levant et autour de la Place Rouge...

A plus.. Cédric


Voir en ligne : Contacter Cédric Vallas


Portfolio