Lazzi Serpolet fête ses 10 ans


4 spectacles, les 11, 15 et 19 avril, et le 3 mai 2017.

Lazzi Serpolet Théâtre fête ses 10 ans, en jouant 4 spectacles :

Gloire A ?...
L’histoire émouvante de deux familles de musiciens dans les tourments du 20ème siècle.
le 11 avril 20 h 30 salle des fêtes de Cunlhat.

L’HISTOIRE
Nous sommes le 11 novembre 2008, année de la disparition des derniers « poilus » français. La fanfare joue pour les cérémonies du souvenir.Voilà que tout à coup, depuis ce monument, une voix s’élève. C’est celle du « Poilu municipal ». Lui qui a connu les tranchées, le froid, la peur, la fureur et le bruit, lui qui attend impatiemment l’anniversaire de l’Armistice de « sa grande guerre » pour enfin voir un peu de monde, lui seul connaît la vérité. Cette vérité dont les origines remontent au temps des mitrailles de Verdun. Et passant d’une génération à l’autre, les comédiens nous emmènent du fond des tranchées jusqu’au monument aux morts et ses commémorations actuelles, ainsi qu’aux temps de l’occupation nazie.
Et l’histoire de ces deux familles de musiciens de fanfare apparaîtra par petites touches, dans son infinie cruauté…
Dans un tourbillon de mots et de musiques, donnant corps aux questions et aux doutes, à la sincérité des engagements et à l’héroïsme discret, le spectacle s’attachera à faire vivre la parole de ceux qui ont combattu et dont la mémoire est célébrée une fois par an. Mais cela est-il conforme à la vérité du « Poilu municipal » ?

Place Gaston Couté
Retrouvez dans ce spectacle les textes engagés et poétiques de Gaston Couté
le 15 avril 20 h 30 salle des fêtes de Cunlhat

Couté, c’est une pensée libre, rebelle et vivante, c’est une pensée d’images fortes, bouleversantes, qui répond avec poésie à bien des questions essentielles que nous nous posons aujourd’hui.
Sa parole imagée, mordante, drôle ou lyrique, nous touche à un siècle de distance. Il tisse de si belle manière un lien entre un patrimoine qui nous est encore proche et les rêves d’aujourd’hui.
Gaston est couté est né en 1880 à Meung sur Loire dans la Beauce, de parents meuniers. Après son passage au lycée, où il se fait remarquer par sa verve poétique, et quelques emplois à Orléans.
Il part à Paris avec quelques sous en poche et triomphe rapidement dans les cabarets montmartrois au coté de jehan Rictus, Botrel, Mévisto…
Gaston Couté père de tous les Brassens
Gaston Couté n’appartenait pas à la catégorie des chansonniers médiocres qui débitent des fadaises et des sornettes pour divertir.
En apportant de son pays natal un accent particulier et un lyrisme nouveau, il témoignait de l’originalité de son génie.
« Que voulez-vous qu’il demeure d’un oiseau qui ne sait que chanter »
Ce poète ne vivait pas pour lui et on l’a comparé avec raison à Tristan Corbière. Son ascétisme volontaire, son indifférence platonique à son propre bien-être, puis sa vie militante fébrile ont sa mort prématuré.
Mais le « Gars qu’a mal tourné » nous a laissé cependant le meilleur de son génie : la richesse de son cœur, la nouveauté, les trouvailles de son art, l’humanité profonde et universelle de sa poésie.

Mandé le Ressort
Spectacle jeune public, la quête d’un enfant Africain à la rencontre de drôles de personnages
le 19 avril 15 h salles des fêtes de Cunlhat

L’HISTOIRE
Le spectacle va bientôt commencer, les spectateurs sont présents, le silence s’installe doucement, Mathilde entre en scène pour raconter l’histoire extraordinaire de Mandé. Mais… le décor n’est pas installé, mais…où est passé Baptiste.
Spectacle avec comédiens, marionnettes de table, ombres chinoises, et dessins en direct.
Mandé c’est un enfant africain qui est malheureux à cause d’un bruit lancinant dans sa tête.
Pour essayer de se guérir, il part en quête d’une voix, qu’il a entendue dans un rêve.
Il rencontre de drôles de personnages (un crocodile, une pieuvre…). Ses aventures et son voyage vont l’aider à être enfin heureux avec sa famille.

El Grande Téatro Toboso
L’histoire du grand Don Quichotte et de son fidèle écuyer revue et corrigée.
le 3 mai 12 h place du marché à Cunlhat

LES PREMIÈRES LIGNES DE L’HISTOIRE
Nous sommes en 1492, année cruciale, qui aura vu à la fois la fin de la Reconquista en Espagne et la découverte du Nouveau Monde par Christophe Colomb. Ce n’est que beaucoup plus tard que des historiens auront choisi cette date pour marquer la fin de Moyen Âge. En ces temps là, un étrange équipage menant une carriole s’installe de place en place.
C’est EL GRANDE TEATRO TOBOSO. Il est dirigé d’une main de maître par Sancho Morcilla de la Rueda , rusé et volubile, accompagné de son frère qui se fait passer pour sa sœur ou le contraire. Pour gagner leur vie, ils parcourent les foires et les places afin d’exposer à la foule le seigneur Don Tallerin Del Molino.
Ils ont croisé un jour ce pauvre gentilhomme tellement obsédé par les livres de chevalerie, qu’il en oublie la réalité. Sancho avec l’aide de son frère a décidé de présenter au public quelques épisodes de la vie rocambolesque et drôlatique de Don Tallerin Del Molino.
Ainsi, nous pourrons le voir prendre des servantes d’auberge pour des princesses, affronter un moulin alors qu’il croit se battre contre un monstre, libérer une troupe de galériens ou encore fondre d’amour pour sa dulcinée… Autant d’histoires qui auront eut tellement de succès qu’elles auront fini par inspirer de grands auteurs. On dit que le fameux Miguel de Cervantès les aurait entendues juste avant d’entreprendre l’écriture de son Don Quichotte de la Manche…

Renseignements : 04 73 70 85 17


Voir en ligne : Le site Internet de la Cie Lazzi Serpolet Théâtre


Portfolio