La linéa

Plus de 40 ans après sa création, Monsieur Linea, ou Balou, le petit homme tracé au crayon par Osvaldo Cavandoli n’a pas pris une ride.

Source : TV5MONDE

L’auteur de La Linea, Osvaldo Cavandoli, dit "Cava" est né le 1er janvier 1920 à Maderno, en Italie. Il débute sa carrière professionnelle en 1936 comme dessinateur technique pour la marque automobile Alfa Romea avant d’approfondir sa passion et ses talents de dessinateur pour l’animation.

A partir de 1943, il commence à travailler avec Nino Pagot, le créateur de Caliméro. Leur collaboration durera jusqu’en 1950 date à laquelle Osvaldo Cavandoli s’installe seul en tant que réalisateur et producteur.

C’est en 1969 qu’il devient véritablement célèbre grâce à La Linea. Le personnage a été créé au départ par l’agence ODG (Orsini, Damioli, Gandin) pour une série de films publicitaires intitulée Carosello, pour la maison d’articles de table Lagostina. Le slogan publicitaire disait à peu près ceci : "Nous vous annonçons un heureux événement. Agostino Lagostina est né.

Le premier épisode !


La Linea - 001 par MisterNatural

Qui est Agostino ? Un petit homme vif au nez vraiment expressif, plein de toutes les instances et inquiétudes de la vie moderne. Fils d’un crayon et d’une main." La série animée continuera bien au-delà de cet aspect, mais les 8 premiers épisodes ont été réalisés à partir des plans tirés des pubs de Lagostina.

C’est à partir de 1972 que La Linea vivra sa vie de série d’animation un peu partout en Europe, notamment en France où elle fait son apparition en 1977 dans l’émission de télévision animée par Casimir L’Ile aux enfants.

Si dans les années soixante-dix, la plupart des téléviseurs étaient en noir et blanc et ne permettaient pas de voir que la couleur de fond de La Linea changeait en fonction de l’humeur du personnage et de ses rencontres, la version qui vous est proposée ici rétablit cette dimension !

La Linea est une série télévisée d’animation italienne en 90 épisodes d’environ trois minutes créée en 1972 par le dessinateur Osvaldo Cavandoli. En France, la série a été diffusée à partir de 1977 sur TF1 dans L’Île aux enfants.

Cette série met en vedette un homme au tracé simple vivant sur une ligne horizontale qui n’a de limite que par la volonté du crayon de son dessinateur. Celui-ci, dont on ne voit ponctuellement de lui qu’une main et son crayon, crée l’univers dans lequel vit ce sympathique personnage primaire au langage propre, appelé Balou ou Monsieur Linea. Sa voix est celle de Carlo Bonomi. Quand il se retrouve devant un problème, Balou fait appel à l’artiste qui dessine, au fur et à mesure, des éléments de décor. À chaque fin d’émission, Cavandoli laisse généralement son personnage tomber dans le vide.

En plus du dessin et de la voix de Monsieur Linea, le troisième élément d’importance dans cette série est la musique composée par Franco Godi. D’abord celle, célébrissime qui ouvre et clôt chaque épisode, caractérisée par ce "Baiubadu" que fredonne son interprète et qui lui donne son nom. Ensuite la ligne de Jazz qui accompagne les aventures de "Balou", un "Tre Jazz Rapido" qui traduit bien l’excitation permanente du protagoniste. Les cascades de notes au piano semblent en effet renvoyer au cascades réelles de l’anti-héros de la série, tandis que le placide "Baiubadu" nous ferait partager la sérénité moqueuse de son créateur ?

source : Wikipedia

Ce personnage a été créé en 1969 pour une série de films publicitaires intitulée Carosello pour la maison Lagostina.

Les épisodes numérotés de 1 à 8 sont réalisés à partir de plans tirés des pubs de Carosello. Les 56 épisodes suivants portent les numéros 101 à 156. La seconde série va de 200 à 226, etc.

C’est au milieu des années 1970 que La Linea connut son plus grand succès en Europe, mais ce que les possesseurs de téléviseurs noir et blanc ignoraient, c’est que la couleur du fond changeait avec l’humeur du personnage et de ses rencontres.