Je n’attends plus rien de la politique

L’Autrement dit, Cyril C.Sarot - Le feu au cul

Cela fait un moment que je n’attends plus rien de la politique, convaincu que si des changements fondamentaux devaient survenir, ils ne viendraient pas de là. Mais il est tentant de se rappeler de temps à autres au bon souvenir des dirigeants. La pointe caressante des flammes n’est pas utile uniquement à la verve littéraire de Perros. Peut-être faudrait-il envisager la chaise percée. Obliger les caciques à baisser leur pantalon autrement que devant les marchés. Trouver ensuite le moyen de souffler sur les braises. Et d’allumer le feu là où l’envie est de botter.


Cyril C.Sarot


Voir en ligne : L’Autrement dit - Le feu au cul