Eté rouge

Roman policier costaricien de Daniel Quiros, Été rouge traduit par Roland Faye, traducteur thiernois. .

Venez rencontrer Daniel Quiros, auteur de Romans Policiers aux Editions de l’ Aube et originaire du Costa Rica. Il sera accompagné de son traducteur Roland Faye.
La rencontre sera animée par Hernando Sierra , président de l’ association ACCLAF et également animateur au Café Lectures Les Augustes de Clermont Ferrand.

La librairie les Volcans mettra en vente et en avant première son nouveau roman Pluie des Ombres , dans la collection L’aube Noire.
Vous pourrez également vous procurer son 1er roman Eté Rouge qui vient de sortir en poche.

Roland Faye

Je suis né à Thiers en 1951 et j’ai passé mon enfance et mon adolescence à Larmentier, dans la commune de Palladuc.
Après l’école primaire aux Sarraix ( commune de Celles-sur-Durolle), j’ai été élève au C.C devenu C.E.G de Thiers, puis j’ai été reçu à l’Ecole Normale d’Instituteurs de Chamalières, où je suis entré en 1966.
J’ai exercé pendant presque 20 ans comme instituteur (essentiellement entre Aulnat et Beaumont), puis presque autant comme professeur certifié d’espagnol, une langue que j’ai essentiellement apprise entre les cours du soir à l’Université Blaise Pascal et ...un séjour d’un an et demi au Costa Rica( Amérique Centrale) comme enseignant au titre de la coopération.
Je me consacre depuis une bonne quinzaine d’années à des activités de traduction littéraire, qui m’ont permis de faire connaître un peu en France des auteurs de l’Amérique hispanique pour la plupart, et en particulier (pour 3 d’entre eux déjà) du Costa Rica, un pays qui m’est resté cher et où il m’arrive de retourner, car j’y ai noué des liens amicaux très forts, en particulier avec les écrivains que j’ai découverts et traduits , avant de réussir à les faire publier en France.

C’est le cas pour le jeune et déjà talentueux Daniel Quirós, et son "Eté rouge" , qui sort aujourd’hui en librairies, que j’ai découvert lors de mon dernier séjour au Costa Rica en 2012, que j’ai traduit et pour lequel j’ai trouvé un éditeur qui a eu le coup de foudre pour cet auteur...Dont je traduis actuellement un second "polar", avec le même protagoniste, don Chepe, ex-guérillero désabusé reconverti en détective privé ne rechignait pas aux méthodes musclées dès qu’il s’agit de retrouver ...et de châtier ceux qui s’en sont pris à ses amis.

Daniel Quirós, Été rouge Traduit de l’espagnol (Costa Rica) par Roland Faye

Daniel Quirós est né en 1979 au Costa Rica. Il enseigne aujourd’hui la littérature espagnole à l’université Lafayette (Pennsylvanie, USA).

Côte du Pacifique, Costa Rica. Un Éden où les pinèdes sont massacrées afin de permettre la construction de villas luxueuses pour des investis- seurs étrangers... et des caïds de la drogue. Un Éden où il fait terrible- ment chaud, où l’alcool ne peut faire oublier le sable, la poussière et le vent.
C’est là, dans un tranquille village de pêcheurs, qu’est découvert sur la plage le cadavre d’une femme, surnommée l’Argentine.
Don Chepe, ancien guérillero qui a lutté aux côtés des sandinistes, dé- cide de retrouver l’assassin de son amie. Une enquête qui le conduit à découvrir les liens obscurs entre passé et présent, utopie et désen- chantement... et à revisiter l’histoire de son pays.
Entre torpeur et violence, ce livre nous colle à la peau.

Été rouge a reçu le prix national de Littérature Aquileo J. Echeverría, la plus haute distinction littéraire du Costa Rica.
Extrait :
« Voyant que le tableau avait attiré mon attention, l’Argentine avait fait le commentaire suivant : "C’est l’autoportrait de mon ex..." Au-dessus de nos têtes, des livres étaient suspendus au plafond. Il y en avait au moins une quarantaine, chacun d’eux attaché au bout d’une petite ficelle. Lorsque je lui avais de- mandé pourquoi ils étaient accrochés là, elle m’avait répondu, d’un ton parfaitement tranquille, qu’elle avait l’habitude de condamner les mauvais livres à être pendus.  »

Collection « Aube noire » dirigée par Manon Viard
Cette collection rassemble des auteurs français et étrangers qui nous font réfléchir sur l’Autre, la société et le monde, partant du principe que les côtés sombres de l’humanité sont porteurs de signification.
Attachée de presse : Virginie Jullion – 06 74 86 88 19 – virginie@editionsdelaube.com Éditions de l’Aube : 331, rue Amédée Giniès – 84240 La Tour d’Aigues – 04 90 07 46 60

Portfolio