Editions Artibella


Les éditions Artibella sont une jeune maison d’édition, fondée en avril 2012 à Clermont-Ferrand.

Bella, Artibella !

La liberté et l’indépendance, tel est le crédo qui caractérise les édtions Artibella portées sur les fonts baptismaux en avril 2012 à Clermont-Ferrand.

Ces artisans de l’édition, amoureux des mots entendent, à travers les livres qu’ils publient, cultiver et défendre l’indépendance d’esprit. D’ailleurs, leur nom qu’ils tirent des racines de la musique jamaïcaine, se veut un hommage à toutes les cultures émancipatrices : celles qui nourrissent une pensée vive et critique et qui éclairent leur temps sous un nouveau jour. Et c’est un régal de lire d’O. Henry, Les Mémoires d’un chien jaune, petit livre singulier où ce génial auteur américain de nouvelles s’éclate dans un style humoristique et des plus sarcastique. A paraître bientôt, La guerre, de Pierre Kropotkine.

Acceptez l’invitation au voyage que vous propose ces explorateur de cultures subversives et dealers de livres en large, vous ne serez pas déçu(e)s. A moins que vous ne soyez fan de Marc Lévy mais dans ce cas, plus personne ne peut rien pour vous !

Éclectiques par nature, les Éditions Artibella explorent tous les genres et éprouvent un fort penchant pour les littératures singulières, les voix discordantes et les styles novateurs.

Mémoires d’un chien jaune - O.Henry
Tour à tour pharmacien, employé de banque, reporter, taulard à ses heures, O. Henry (1862-1910) fut l’un des écrivains les plus talentueux de sa génération.
Trempant sa plume dans l’humour anglo-saxon le plus raffiné, prenant prétexte des situations et des personnages les plus loufoques, O. Henry dresse ici un portrait de l’humanité tout en subtilité.
Six nouvelles qui recèlent de terribles morales déguisées en récits humoristiques. Aussi, au lecteur de deviner ce que l’auteur sous-entend lorsqu’il met en scène un chien jaune qui déteste par-dessus tout être cajolé et son maître qui, lui, mène une vraie vie de chien, lorsqu’un clochard met tout en œœoeœœuvreœ pour passer l’hiver en prison, lorsque deux escrocs atteints de sénilité précoce partent vaillamment à l’assaut de Wall-Street, ou lorsqu’il livre la technique infaillible de l’art de la séduction.

La Guerre - Pierre Kropotkine
Postface de René Berthier - A paraitre le 16 mai
Rédigé deux ans avant que n’éclate la boucherie de 1914-1918, ce court essai démonte les ressorts de la guerre industrielle en quelques pages nerveuses et limpides. Avec
sa lucidité coutumière, Kropotkine analyse les mutations du capitalisme depuis la révolution industrielle et tire le constat saisissant d’une société profondément malade qui, obéissant à une logique économique autodestructrice, est prête à sacrifier des millions d’hommes pour asseoir sa domination sur les autres états. Dès 1912, Kropotkine avait compris que les guerres du XXème siècle n’auraient rien de commun avec les précédentes. Les guerres ne sont pas faites pour la gloire, ni pour assouvir une quelconque volonté de pouvoir : elles sont le résultat des antagonismes économiques entre grandes puissances.
Un texte politique aux accents prémonitoires dont les analyses restent d’une surprenante actualité.

Editions Artibella
26 avenue de Grande-Bretagne
63000 Clermont-Ferrand
Tel : 04 63 22 52 55
artibella-editions@laposte.net


Voir en ligne : Le site Internet des Editions Artibella