Découvrez la Vallée du Madet


La Vallée du Madet, association 1901 pour la Protection et la Promotion de la vallée, a été créée le 23 décembre 1996. Elle œuvre pour la sauvegarde et la valorisation du site afin que chacun puisse profiter de cet héritage, sans qu’aucune activité nuise à son intégrité..

Des légendes bien vivantes...
La tradition veut que la Vallée du Madet qui abrite, échelonnés le long de son tracé, d’imposants rochers aux formes étranges aux noms évocateurs "le Chat huant", "la Roche aux Fées" etc., ait été dès le néolithique (âge de la pierre polie) un haut lieu de culte, idée avancée au siècle dernier par l’historien J.B. Bouillé qui parlait d’un collège druidique.
Des avis autorisés très récents ne semblent pas accréditer cette thèse.
Cependant ce site inédit renferme une faune et une flore abondantes et variées.
Le vol lourd de la buse, les martèlements du pivert et du pic épeiche sur les troncs, le cri du coucou faisant écho d’un versant à l’autre, guident les pas du promeneur, alors que le noisetier, la fraise des bois et la pervenche sollicitent son regard à chaque détour de sentier.
Le microclimat qui règne aux abords du ruisseau du même nom et le murmure de l’eau vous plongent très vite dans une plénitude inégalée, sans doute un peu à l’origine de nos belles légendes.

… aux réalités humaines :
Il n’en demeure pas moins que ces lieux étaient habités dans des temps reculés.
L’occupation la plus ancienne s’est faite en amont, comme en témoignent les ruines totales des moulins de la Vallée des Renards sur la commune de Fayet-le-Château. Au fil des années, peut-être à cause de la rudesse du climat, les habitants semblent se déplacer vers l’aval, plus facile d’accès, plus près de Billom, centre de commerce, d’échanges.
Une étude de l’état civil mené conjointement aux archives départementales du Puy-de-Dôme et à la mairie d’Egliseneuve outre qu’elle nous apporte des renseignements très intéressants sur les habitants de la vallée, vient étayer cette thèse.
Bien avant la révolution, les moulins situés entre Pincoup et Bouy semblent en pleine production.
Après la révolution et jusqu’à la dernière guerre, l’intérêt se porte davantage sur l’itinéraire de Bouy à Billom.
L’état civil de 1830 fait apparaître le lieu du Madet à propos d’un mariage au moulin Tourneyre.
À cette époque, des actes notariés parlent également du moulin Gardy à proximité du pont des Pirins et du moulin de Marveux aux portes de Billom.
Quant au moulin de Brelet, il était encore en activité il y a à peine 20 ans.
Le plus vieux document attestant que la vallée était peuplée de longue date nous est fourni par l’état civil de la paroisse d’Egliseneuve en 1604. Rédigé dans une écriture ancienne difficile à déchiffrer, il nous fait part du mariage de Pierre Pireyre de Bouy et de Jeanne Coudert.
A partir de 1683, l’état civil devient précis, faisant apparaître la profession du marié et celle du père de la jeune fille.
C’est ainsi que pour la seule paroisse d’Egliseneuve nous savons que les laboureurs et les vignerons sont majoritaires.
Les meuniers habitent la vallée ainsi que les scieurs de long.
Souvent un même propriétaire possède deux, voire plusieurs moulins, et une même famille les détient pour plusieurs générations. L’exemple le plus parlant est celui des Sarre, propriétaires des moulins "des Bâtardes" à Pincoup dont le nom connu dès 1686 - mariage d’Anne Sarre - était encore portée par des descendants dans les années 70, trois siècles plus tard !
Les moulins étaient nombreux, mais il s’agissait de petites unités de production permettant tout juste de vivre. Souvent le même meunier avait son moulin pour le pain blanc et son moulin pour le pain bis. Les moulins à huile et les meules à chanvre avaient aussi leur place dans la vallée.
À cette "économie" en circuit fermé, il fallait ajouter un peu d’élevage et quelques arpents de vigne.
Mais toutes ces ruines, ces meules abandonnées aux ronces et à la mousse sont le témoignage d’une vie très ancienne si modeste fut-elle dans la vallée du Madet. C’est pourquoi la toute nouvelle association qui en porte le nom, pour la faire revivre va vous proposer, outre l’entretien et la mise en valeur du site naturel, une exposition cet été à laquelle nous vous convions dès à présent.
Chantal Batisse pour l’association "la Vallée du Madet".

Contact : Mairie
63160 Egliseneuve près Billom


Voir en ligne : Découvrez le site Internet de la Vallée du Madet