Billet vert : les forêts victimes du papier

Un billet vert de Didier Schott.

Un sondage Ipsos, réalisé en mai 2008 sur demande de la société Lexmark, nous apprend la chose suivante : « Les européens continuent à gaspiller le papier  ».

Diantre, mais pourquoi une telle condamnation ? Et qu’en est-il exactement de ce papier qu’apparemment nous jetons par les fenêtres ? Et puis, après tout, est-ce bien grave, quelles en sont les conséquences ?

Quelques chiffres pour nous éclairer :

Le papier pollue

  • la moitié des arbres coupés dans le monde finissent en pâte à papier,
  • une tonne de papier requiert 98 tonnes d’autres ressources,
  • la production d’une tonne de papier requiert autant d’énergie qu’une tonne de fer,
  • dans les pays industrialisée, la production de papier est l’activité la plus consommatrice d’eau.

Conséquences : déforestation, pollution de l’eau et de l’air, émission de CO2. La déforestation génère en effet 20% des gaz à effet de serre dans le monde.

Europe et USA responsables

Et bien sûr, les pays du monde ne sont pas égaux devant le papier. Devinez qui arrive en tête des consommations ?

  • 10% de la population mondiale consomme 60% du papier (USA et Europe).
  • Européens et américains utilisent 6 fois plus de papier que la moyenne mondiale.

Mais qu’est-ce qu’on en fait de tout ce papier ?

  • Depuis 1960, la consommation mondiale de papier a quadruplé et l’utilisation de papier pour l’impression a été multipliée par 6.
  • Plus de 400 millions d’euros/an sont dépensés en impressions inutiles dans les entreprises françaises.

Mais oui, voilà, on imprime. Sensé conduire à une dématérialisation du travail et des échanges, l’avènement de l’informatique a ainsi entraîné la plus forte hausse jamais enregistrée de consommation de papier.

-----

Et en nombre de pages ça fait quoi ?

Attention, accrochez, vous ça paraît incroyable :

  • un salarié européen imprime en moyenne 31 pages par jour. La France est dans la moyenne (Ouf !).
    D’accord, mais elles sont bien utiles quand même ces impressions ? Non ? Non.
  • 65% des impressions sont jetés le jour même.

Un tour aux toilettes

Dans nos pays développés, non contents de faire nos besoins dans de l’eau potable - alors que 2,5 milliards d’êtres humains n’y ont pas accès – ça vous viendrait à l’esprit vous, de vous essuyer le derrière avec une tranche de jambon ? C’est pareil – nous nous essuyons avec du papier issu de fibres de bois vierges. C’est-à-dire qu’on coupe des arbres exprès pour faire du papier toilette. Rien que ça. Chiffre : chaque européen en consomme en moyenne 13 kg par an, soit le quart de la production mondiale.

ON PEUT AGIR

  • réfléchissons avant d’imprimer un mail (voir le logo ci-dessous, à copier et reproduire sans réserve),
  • si c’est vraiment inévitable, imprimons recto verso,
  • et pourquoi pas un jour imprimer l’inévitable sur du papier recyclé ?
  • pour vos toilettes, achetez du papier recyclé, on en fait du très bien maintenant.

Bonne journée pleine de cocottes.

Didier SCHOTT

 Avant d’imprimer ce texte, demandez-vous si vous avez vraiment besoin d’une copie papier !
PS : tous les chiffres et renseignements cités sont issus de l’étude Ipsos/Lexmark et du site http://www.shrinkpaper.org (en anglais).