Billet vert : le facteur 4 (à bicyclette), le réchauffement climatique et le protocole de Kyoto

Avez-vous déjà entendu parler du facteur 4 ? Qui est donc ce personnage ? Un nouveau modèle d’employé des PTT ? Non pas.
Ce qui est sûr, c’est que les seuls courriers qu’il nous porte sont des factures énergétiques, et aussi des programmes ambitieux pour les faire baisser. Explications
.

Le réchauffement climatique … grave ou pas ?
Contrairement à ce que pensent encore la majorité des britanniques (révélé par un récent sondage de The Observer), le changement climatique, ou du moins sa rapidité actuelle, est du aux activités humaines. C’est note faute quoi.
Cette certitude scientifique s’appuie sur les travaux du GIEC (un groupe d’experts internationaux sur le climat créé en 1988 par l’ONU). Que nous apprend son rapport 2007 : la hausse des températures sera grosso modo comprise entre 1,5 et 7°C d’ici 2100. Sachant que 1,5°C est l’hypothèse ultra-optimiste, et quelques degrés de plus fera passer la planète dans une nouvelle ère climatique, avec des modifications profondes du monde tel qu’on le connait aujourd’hui, on peut dire oui, que la situation est inquiétante. Il n’est donc plus temps aujourd’hui de se poser des questions, il est temps d’agir.
Facteur 4
Selon le GIEC, ce qui serait bien, ce serait de maintenir la hausse des températures au dessous de 2°C, au dessus, on risque un emballement de la machine climatique.
Et pour arriver à ça, il faut diviser par deux nos émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 (au niveau mondial). Bon courage ! En France, cela se traduit par une diminution par 4 de nos émissions, d’où le fameux facteur 4.
Il est évident que nous n’en prenons pas le chemin.
Le protocole de Kyoto
Louable initiative, le fameux protocole de Kyoto a été ratifié par de nombreux pays pour tenter de réguler les émissions de GES au niveau mondial. A force de compromis, ses objectifs ont été grandement rapetissés. La France devait ainsi stabiliser ses émissions par rapport à 1990. Elle y est parvenue, sans trop d’effort, grâce à son parc nucléaire.
Elle est encore très loin du facteur 4.

VOUS POUVEZ AGIR (comme toujours)

  • laissez la voiture au garage et sociabilisez vous dans les transports en communs ou prenez l’air à bicyclette. Les transports sont le principal contributeur à l’effet de serre. 
  • baissez la température de 1°C dans votre logement. Le chauffage est le deuxième plus gros contributeur à l’effet de serre. Chaque degré en moins, c’est 8% d’énergie économisés. 
  • mettez le PC en veille entre midi et deux et éteignez le soir. Bon à savoir : 
  • l’écran est la principale source de consommation. Un économiseur d’écran ne veut pas dire économiseur d’énergie, la dépense énergétique reste la même. 
  • un ordinateur, comme beaucoup d’appareils électroniques, continue à consommer même éteint. Une seule solution : le relier à un bloc de prises avec interrupteur.

Chaleureuse journée à vous.

Didier Schott

"Mieux vaut prendre le changement par la main, avant qu’il ne nous prenne par la gorge". Winston Churchill