Alléluia !

Léa, la petite de cinq ans d’Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques) qui avait été privée de cantine est retournée ce mardi manger avec ses camarades. Cette triste histoire trouve enfin un heureux épilogue. Profite Léa, profite de la bonté des grands qui dans un communiqué essayant de justifier leur misérable attitude ont également rappelé que "les précautions qui ont été prises ont permis de lui éviter tout traumatisme". Alléluia, Léa va retrouver ses potes dans son école. C’est comme s’il ne s’était rien passé. Au fait, l’école de Léa porte le nom de Saint-Vincent. C’est un beau nom Vincent, il y en a un qui est devenu patron des vignerons. Sans parler de l’autre, Saint-Vincent de Paul, saint parmi les saints dont le nom est devenu synonyme de charité. Et dieu dans tout ça ?


JLG